Un apéritif dînatoire pour mon mariage !

Elise & Georges se sont dit oui sous le soleil du Nord, au Prieuré d’Abscon en juillet 2018. Ils rêvaient d'un mariage convivial et ont décidé d'envoyer promener le traditionnel dîner assis en proposant à leurs invités un long apéritif dînatoire décontracté. Elise nous explique l'organisation et le déroulé du cocktail. Un mariage joliment capturé par Les Cailloux de Coline.


Elise et Georges - Mon joli mariage green


Comment vous est venue l'idée d'un apéritif dînatoire ?


Pour tout avouer, avec mon mari, on a horreur des longs repas assis, où tu passes des heures à table, entouré d’inconnus, avec qui tu te sens obligé de faire la conversation.

Dès le début, on savait ce qu’on voulait : un repas convivial, où chaque invité pourrait papillonner là où bon lui semble, pour aller discuter et profiter de l’extérieur, tout en se régalant.


Un cocktail dînatoire, à la bonne franquette

Notre lieu s’y prêtait très bien : une salle de réception en intérieur, un espace “terrasse” et un grand jardin. La météo a bien aidé aussi, le soleil était au rendez-vous le Jour J.

On a installé des tables à l’extérieur et à l’intérieur, pour que les invités puissent s’installer tranquillement là où ils le souhaitaient, en complément des mange-debout.

Il y avait une centaine d’invités et les serveurs circulaient un peu partout pour s’assurer que tout le monde avait ce qu’il fallait. Les ateliers thématiques et le bar étaient installés à l’intérieur du prieuré, plus pratique côté logistique.

Cocktail dînatoire mariage festif et convivial

Avec ou sans traiteur ?

Avec traiteur, pour avoir l’esprit tranquille !

Savoir ce qu’on voulait a aidé à faire du tri parmi les différents prestataires de la région. On voulait un cocktail dînatoire gourmand, avec des ateliers pour dynamiser le repas et un traiteur sans droit de bouchon.

On a craqué pour La Gourmandine, qui répondait exactement à nos critères, ouvert à l’idée d’un repas non conventionnel et créatif dans ses propositions d’ateliers.


On a donc choisi des hors-d’œuvre en tous genres, chauds et froids, parmi les nombreuses créations de notre traiteur. Et en complément trois ateliers : le premier était autour du foie gras (avec du foie gras poêlé notamment), le deuxième était autour du saumon (gravlax, fumé) et le troisième, mon préféré, autour de l’association bière, fromage & charcuterie.


Sans oublier le buffet de desserts, avec des gâteaux succulents dont on nous parle encore plus de deux ans après. Pour le nombre de pièces, on a fait confiance à La Gourmandine. Tout le monde s’est rempli la panse, je pense qu’il avait vu juste !


Vin d'honneur mariage (avec traiteur)


Et côté boissons ?

Côté boissons, on a essayé de faire plaisir à tout le monde !

En tant que grands amateurs de bières (le Nord, ça vous gagne), on voulait proposer une bière pression artisanale et locale. On a trouvé notre bonheur avec la Brasserie Cambier, à Wasquehal (20 min de chez nous), dont on adore les différentes créations, ils produisent la Mongy et la Cambier. On a pu prendre plusieurs fûts et retourner le fût non-utilisé et les fûts vides. Ils nous ont également prêté une tireuse et une centaine d’écocups. On ne pouvait pas rêver mieux !


Sans droit de bouchon, on a pu apporter notre vin et notre champagne. Notre traiteur travaillait avec des bouteilles en verre consignées, ça a fait moins de plastique.

Côté soft, les sodas traditionnels. Si c’était à refaire, j’opterais pour des grandes jarres d’eau infusée aux fruits, plus healthy, et moins génératrice de déchets.


Buffet mariage : la formule conviviale


Comment le repas s'est-il déroulé ?


Une petite précision qui a son importance : je n’ai pas souhaité faire de vin d’honneur, ne me sentant pas à l’aise de demander aux invités de partir au beau milieu de la journée.

Du coup, on a fait l’inverse : toutes les personnes conviées à la cérémonie étaient invitées à rester avec nous jusqu’au bout de la nuit, et on avait des invités de soirée, qui ont nous ont rejoints pour le gâteau et la soirée.

Apparemment, c’était assez courant par le passé et on a trouvé la démarche plus sympa.

Concrètement, le déroulé du repas était très simple :

le cocktail dînatoire a commencé directement après notre cérémonie laïque, à 18h.

Avec un apéritif pour épancher notre soif, accompagné des premières bouchées. En même temps, on a lancé un jeu “Paparazzi”, avec une liste de photos à prendre (“la plus belle robe”, “la plus belle grimace”, “une photo de groupe”) avec des appareils photo jetables mis à disposition pour chaque groupe.

Un petit ice breaker qui a donné des photos plutôt cool !


Sont ensuite arrivés les hors-d’œuvre chauds, froids et les différents ateliers

Avant le dessert, on a organisé le jeu des 12 mois, en donnant des gages qui relèvent plus de l’expérience que du cadeau matériel (organiser un pique-nique, faire une soirée raclette…).


le buffet de desserts a été installé en extérieur sur les coups de 22h

Oui, il faisait vraiment très beau !

C’est tôt, mais vu qu’on avait commencé à 18h, il n’y avait pas de raison de laisser traîner et ça nous allait très bien. On nous parle encore du framboisier servi ce jour-là, c’est dire s’il était bon ! Ensuite, on a enchaîné avec l’ouverture de bal, un blind-test et c’est parti en karaoké jusqu’au petit matin…

Première danse mariage E&G


Comment as-tu géré la vaisselle, la déco, les cadeaux d'invités ?

Côté vaisselle, le traiteur et le lieu de réception étaient très bien équipés, je n’ai pas eu besoin d’intervenir et d’ajouter quoi que ce soit.


J’ai simplement acheté des contenants pour le bar à bonbo